dimanche 24 août 2014

Polabox, mon avis sur la petite boîte à souvenirs

Hey there !

Encore une fois, j'arrive bien après la bataille (ma marque de fabrique ?) pour vous parler du concept de la Polabox. Vous savez ce service d'impressions pour vos photos qui fonctionne dans la continuité d'Instagram et vous permet de recevoir vos clichés au format polaroïde ^^



L'intérêt ? 
Pouvoir personnaliser au maximum sa décoration en affichant ses plus belles photos et surtout retrouver le plaisir d'une photo "papier". Avec le numérique les images n'ont plus la même importance qu'avant et leur donner une forme matérielle leur accorde ce petit supplément d'âme qu'on avait perdu ^^

Comment ça fonctionne ? 
Inscrivez-vous sur Printklub et sélectionnez le produit que vous désirez, car, en plus de la classique Polabox (30 tirages format polaroïde), le site propose des bandelettes type photomaton, des posters, cadres et albums. Mention spéciale pour la boîte à photo, le cadeau parfait avec 40 tirages carrés et un kit complet pour personnaliser ses photos ^^
Une fois le produit choisi, c'est le choix cornélien de vos photos que vous devez effectuer à l'aide d'une synchronisation à vos comptes sur les réseaux sociaux, vous avez aussi la possibilité d'effectuer des téléchargements depuis votre ordinateur.
L'interface vous prévient si la qualité d'un cliché de votre sélection n'est pas assez bonne pour l'impression et vous pouvez ensuite passer à la modification : recadrage, ajout de texte dans la partie blanche du bas et choix de la couleur du cadre (moyennant 1€ supplémentaire). Sûrs de votre choix ? C'est le moment de passer en caisse !

Le prix ? 
Comptez 16.95€ pour la Polabox classique et 4.95€ de frais de port.
Mais si vous êtes intéressés vous pouvez utiliser mon code de parrainage LOLBET7 qui vous offre une remise de 5€ sur votre commande (adieu les frais de port !).

Concrètement, ça donne quoi ? 
J'ai offert une Polabox à une amie pour son anniversaire, commandée le jeudi soir tard et reçue le samedi matin. Ça a été tellement rapide que je n'ai pas percuté qu'il pouvait s'agir de ma commande quand j'ai vu le Mini Max dans ma boîte aux lettres !
La petite boîte contenant les photos est mignonne à croquer et la qualité des tirages est impeccable, surtout si les photos ont fait l'objet d'un traitement avec les filtres d'Instagram.
Pour les autres, le rendu est différent mais bizarrement peut-être plus authentique. Si vous avez déjà eu entre vos mains de véritables polaroïdes, vous devez vous souvenir de clichés peu lumineux mais c'est ça qui en faisait tout le charme ^^
Inutile de vous dire que le cadeau a plu à mon amie qui a pris plaisir à retrouver quelques souvenirs de nos années lycée et de nos bons moments passés ensemble ;)
Et moi dans l'histoire, j'attends simplement d'immortaliser encore plus de beaux souvenirs pour m'en commander une !



Retrouvez-moi sur Instagram

mercredi 20 août 2014

Osez le long !

Hey,

Un look, enfin un look !
Au début de l'été j'étais confiante quant à ma capacité à vous poster régulièrement des articles présentant mes tenues mais rien ou presque ne s'est déroulé comme je le pensais.  Pas de trouvailles extraordinaires pendant les soldes, peu de soleil et peu d'occasions de prendre des photos : la totale !

Je crois bien qu'à cause des idées reçues, ou des conseils mode de Cristina Cordula (ma chériiiiiie, quand on est pétite, la robe longue c'est in-ter-dit !) je n'avais jamais essayé de robe longue de ma vie de fille d'1m60 et en âge de choisir sa garde-robe.
Puis en avril je devais me rendre à un gala et j'ai craqué pour une maxi dress de la marque Love sur Asos, j'ai commandé la même taille que celle que porte le mannequin sur la photo, mannequin mesurant 1m78. Je vis dangereusement !
Par chance l'ami d'une amie a pu me la retoucher parce qu'elle trainait trop mais à part ce petit détail de "taille", on ne pouvait pas dire que cette robe me tassait surtout en étant perchée sur 11cm de talons.
Alors quand mon chemin a croisé celui de la jolie pièce bicolore avec le haut texturé et découpé je n'ai pas hésité trop longtemps, surtout que la seule retouche que j'ai eu à y faire c'est d'enlever le rembourrage disgracieux sur la poitrine ^^
Bon tout ça pour dire qu'on peut porter une robe longue même si on mesure moins d'1m70,  il suffit juste de faire quelques retouches si besoin et de ne pas rester à plat !

 




Robe : 9Neuf
Chaussures : La Halle
Manchette : Hipanema Imperial


P.S : C'est aujourd'hui que Nos étoiles contraires sort dans les salles françaises, retrouvez mon article sur le phénomène ici et dites moi si vous comptez aller le voir ;)

mercredi 13 août 2014

La fille au rouge à lèvres rouge

Bien le bonjour chez vous mes rayons de soleil (on se console comme on peut sans vrai soleil :p) !
Il était grand temps que je vous écrive cet article car voilà maintenant un an que j'ose porter du rouge à lèvres rouge au quotidien ...


Souvent qualifié de vulgaire, trop voyant, peu flatteur, etc ... le rouge souffre de nombreux préjugés et c'est bien dommage !
Jusqu'à récemment, pour moi, cette teinte sur les lèvres était exclusivement réservée aux galas de danse avec mon école de cabaret. Le combo faux-cils, ombres à paupières roses et violettes, eye-liner, rouge à lèvres et paillettes qui nécessite 5 cotons de démaquillant après le spectacle ... Ah la la, j'en suis nostalgique !
Tout ça pour dire que oui, le rouge à lèvres rouge c'est voyant et ça peut devenir vulgaire si on l'associe à un maquillage trop prononcé sur les yeux mais si on est du genre à ne porter que du mascara ou un trait d'eye-liner fin ça peut devenir très joli.
Discret ne sera pas le mot approprié dans tous les cas, quel que soit le ton que vous choisissez un rouge à lèvre rouge se remarque; à vous ensuite de l'assumer pleinement ;)
De mon côté, c'est quasiment devenu un signe distinctif : je suis la fille au rouge à lèvres rouge et aux cheveux longs !
Un petit truc en plus qui est probablement à l'origine du gros plan - furtif, certes - sur moi pendant une émission de télé (vous avez peut-être vu ça sur mon compte instagram).
 Comme je ne suis pas une adepte des maquillages travaillés sur les yeux mascara only et que j'ai du mal à me mettre au blush, je trouve que le rouge ajoute une touche de couleur sur mon visage.
En été et avec le bronzage je me supporte très bien sans mais impossible de m'en passer quand j'ai le teint pale, je trouve que le contraste entre la peau claire, les cheveux bruns et les lèvres rouges fait toujours son petit effet.

La photo en début d'article est celle de mes deux produits chouchous pour me faire une "bright lip" parfaite et qui tient toute la journée, en voici le swatch :



à g. Lip Stain - Rouge velouté sans tranfert Always Red de Sephora
La perfection matte incarnée et à petit prix (10€ je crois), cette merveille peut vous tenir 9h sans retouche. Le seul minuscule bémol c'est qu'il y a tout de même un petit dépôt si on teste la promesse du "sans transfert" mais rien de bien méchant. N'allez simplement pas embrasser votre chemise blanche pour essayer ;)

à d. Rouge Edition Rouge Jet Set de Bourjois
Pour les amatrices du fini brillant et de la formule crémeuse, ce rouge plus clair et orangé que le premier tiendra tout de même 4 à 5h sans aucune retouche.

Et vous, le rouge à lèvres rouge, vous en portez souvent ? Est-ce que vous trouvez ça vulgaire ?


N'oubliez pas de participer au concours Réfine Bijoux, vous avez jusqu'au 16 août pour le faire ^^

samedi 9 août 2014

Nos étoiles contraires - The Fault In Our Stars : coup de coeur #1

Hello, hello !

Grande nouveauté aujourd'hui puisque j'avais envie de faire une petite parenthèse culturelle sur le blog. Partager avec vous mes coups de cœur et explorer d'autres sujets ne pouvait pas se faire sans ça je suppose ^^



D'emblée, je vous préviens que je ne vais pas arrêter de faire référence à The Fault In Our Stars (TFIOS pour les intimes ^^) et non à Nos étoiles contraires, la VO c'est toujours mieux surtout si on a la chance d'étudier l'anglais et de le parler à peu près couramment :p
Si jamais vous aviez pu passer à côté du phénomène, The Fault In Our Stars est un roman écrit par John Green et qui raconte une histoire d'amour pas comme les autres, celle de deux adolescents atteints du cancer qui profitent d'un sursis pour vivre une relation des plus touchantes.

Assez hermétique à tout ce qui est phénomènes lorsqu'ils sont à leur apogée, je me laisse bien souvent tenter après coup et, je ne sais par quel miracle, je parviens à ne pas me faire "spoiler" avant.
Ça a été comme ça pour la saga Hunger Games, j'ai regardé et aimé le premier volet par hasard et je suis ensuite allée voir le second au cinéma pour finir par dévorer les livres.
Même chose pour la dystopie Divergent, écrite par une auteure à peine plus âgée que moi, qui a été un gros coup de cœur !
Et puis si vous baignez un peu dans l'univers de cette dernière saga, vous vous mettez à apprécier les acteurs des films et vous découvrez que deux d'entre eux seront bientôt à l'affiche d'un autre "film événement", vous vous retrouvez un soir à chercher frénétiquement le livre dont il est l'adaptation et vous le dévorez en un jour à peine. True story !

Au premier abord, les histoires à faire pleurer dans les chaumières ne sont pas ma tasse de thé car je ne suis pas une grande lectrice et que à choisir, je préfère les happy ending chose que The Fault In Our Stars ne promettait pas vu son sujet assez lourd et sérieux.
Un à priori que j'ai balayé en regardant la bande annonce du film : le livre, tout comme le film ne sont pas des usines à larmes à l'américaine.
Au contraire, c'est une histoire réaliste avec des personnages qui le sont tout autant.
C'est le cas de la narratrice, Hazel, qui a un regard terriblement juste sur ce qui lui arrive et n'hésite pas à user et abuser de sarcasmes comme le font les gens malades qui ont, par la force des choses, un sacré recul sur la vie.
Tous les personnages sans exception sont très attachants et je défends toute fille ayant lu ce roman de ne pas tomber amoureuse d'Augustus, l'adolescent avec qui Hazel vit une histoire passionnante. D'autant plus si la bouille d'ange d'Ansel Elgort qui incarne Augustus à l'écran vous fait fondre; et je plaide coupable pour ça ^^

L'adaptation cinématographique du roman sort dans les salles françaises le 20 août mais elle est sortie aux USA depuis plus d'un mois déjà, de quoi vous pousser au crime quand vous avez trop hâte. Hum, hum ...
Pour résumer, ne vous focalisez pas du tout sur l'aspect dramatique du roman et n'en n'ayez pas peur, vous allez sûrement pleurer en lisant et en voyant le film mais la beauté de l'histoire vaut largement quelques larmes !
Okay ? ;)


N'hésitez pas à me donner votre avis et à me dire si ce genre d'article vous plaît ou pas ^^